Google Translator :
EMourey
Menu principal
Accueil
Articles
Témoignages
Bibliographie
Nous contacter
Rechercher
Liens
Sites d'intérêt
Stage innovant de chant choral
 
Armures, vêtements, bijoux, livres, jeux liés au monde médiéval
 
par Roger Chaudron. Evocation d'une période cruciale, d'événements vécus par l'auteur. 
 
Découvrez les sites naturels et architecturaux de la Bourgogne du Sud

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite pour vous tenir au courant des derniers développements



Open Source
Syndication
Identification
Commander en ligne
Accueil arrow Articles arrow Index arrow Articles multipage arrow Thèse de Bibracte au Mont Beuvray
Thèse de Bibracte au Mont Beuvray Version imprimable E-mail
Appréciation des utilisateurs: / 3
FaibleMeilleur 

Croquis: Bibracte au Mont Beuvray,
d'après C. Goudineau. Dessin de JC Golvin.

Croquis Bibracte Beuvray
agrandir la photo


Jusqu'au Second Empire, on pensait que la célèbre métropole des Gaules, Bibracte, dont parle César, se trouvait à Autun. Ce n'est qu'en 1851 que deux membres de la Société éduenne d'Autun acquirent la conviction, en relisant les Commentaires de César, que Bibracte ne pouvait être Autun.

Cherchant un site plus logique, il leur sembla que la hauteur du Mont Beuvray, en plein Morvan, convenait mieux, d'autant plus qu'on y trouvait de nombreux vestiges archéologiques. Les fouilles qu'ils entreprirent leur révéla l'existence d'une véritable ville gauloise, et pour eux, la cause fut entendue.

Photo :
Reconstitution de la Porte du Rebout

Photo Porte Rebout
agrandir la photo

La polémique éclata à Autun. Pour convaincre leurs adversaires, les deux érudits cherchèrent le lieu de la grande bataille de César contre les Helvètes. César écrit, en effet, qu'il se trouvait à 27 kilomètres de Bibracte la veille du combat. Pour respecter le texte des Commentaires, ils imaginèrent un déroulement de bataille sur les collines de Montmort. Le colonel Stoffel, ancien aide de camp de Napoléon III, qui avait dirigé quelques années plus tôt les fouilles d'Alésia, leur apporta la caution officielle.

Photo :
Reconstitution de la Porte du Rebout
Photo Porte Rebout
agrandir la photo
Malgré plusieurs campagnes de fouilles d'équipes d'archéologues suisses, le site n'a fourni aucun vestige probant. Dans son ouvrage cité en bibliographie, M. Christian Goudineau, professeur au collège de France, n'a pas retenu le site de Montmort, mais il n'en propose pas d'autres.
 
 
 

 

Attention:
Il faut vous connecter avant de pouvoir ajouter un commentaire...

Ecrivez votre commentaire ici (accepte les balises html):

Titre
Ecrit par (optionnel)
URL  (optionnel)
E-mail (optionnel)
 

Commander en ligne


Recherche Avancée


Lister Tous les Produits
Voir le panier
Votre panier est actuellement vide.
Livres de l'auteur
BookCoverAnimation


Recherche Avancée
Visiteurs hier 0
Visiteurs aujourd'hui 0
Visiteurs max par jour: 0


 | © Emile Mourey 2006 |