Google Translator :
EMourey
Menu principal
Accueil
Articles
Témoignages
Bibliographie
Nous contacter
Rechercher
Liens
Sites d'intérêt
Stage innovant de chant choral
 
Armures, vêtements, bijoux, livres, jeux liés au monde médiéval
 
par Roger Chaudron. Evocation d'une période cruciale, d'événements vécus par l'auteur. 
 
Découvrez les sites naturels et architecturaux de la Bourgogne du Sud

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite pour vous tenir au courant des derniers développements



Open Source
Syndication
Identification
Commander en ligne
Accueil arrow Articles arrow Index arrow Articles multipage arrow Thèse de Bibracte au Mont St-Vincent
Thèse de Bibracte au Mont St-Vincent Version imprimable E-mail
Appréciation des utilisateurs: / 9
FaibleMeilleur 

Croquis: Bibracte au Mont-Saint-Vincent
d'après E. Mourey


César a écrit qu'il se trouvait à 27 kilomètres de Bibracte la veille du combat qu'il remporta contre les Helvètes en 58 avant J.C..

Emile Mourey, ancien officier de carrière, après avoir retraduit les Commentaires de César, a acquis la conviction que la bataille ne pouvait avoir lieu qu'au pied de la colline de Sanvignes, près de la ville actuelle de Montceau-les-Mines. La description précise du terrain par César, le déroulement des combats, ne pouvaient s'appliquer que sur le champ de bataille bien particulier qui s'étendait à proximité d'un oppidum et d'une grande voie de circulation.

Partant de là, le texte des Commentaires interdisait de placer Bibracte au Mont Beuvray. En revanche, le site du Mont-Saint-Vincent, non loin de Cluny, convenait parfaitement.

Emile Mourey étudia d'autres textes grecs et latins qui faisaient allusion à Bibracte. Il découvrit que les informations qui s'y trouvaient ne pouvaient s'appliquer qu'au site du Mont-Saint-Vincent, et en aucun cas au site du Mont Beuvray.

Réécrivant l'histoire de la Gaule dans cette nouvelle optique, il s'apercevait que Bibracte avait survécu à la défaite et qu'elle avait continué à régner sur la Gaule gallo-romaine, mais non plus sous son nom gaulois d'origine, mais sous le nom latin d'Augustodunum.

Le souvenir de Bibracte au Mont-Saint-Vincent s'est perdu au Moyen âge. En 950, son nom n'est plus connu que sous son nom actuel. C'est la plus importante ville murée et fortifiée de la Bourgogne du sud. Les puissants comtes de Chalon en ont fait leur forteresse.

Le château fort sera rasé par le roi de France, en 1166.

A la Révolution, les archives seront brûlées.


Photos: vues sur les remparts

Photo Mt-St-Vincent
agrandir la photo
Photo Mt-St-Vincent
agrandir la photo
 
Photo Mt-St-Vincent
agrandir la photo

 

  

 

Attention:
Il faut vous connecter avant de pouvoir ajouter un commentaire...

Ecrivez votre commentaire ici (accepte les balises html):

Titre
Ecrit par (optionnel)
URL  (optionnel)
E-mail (optionnel)
 

Commander en ligne


Recherche Avancée


Lister Tous les Produits
Voir le panier
Votre panier est actuellement vide.
Livres de l'auteur
BookCoverAnimation


Recherche Avancée
Visiteurs hier 0
Visiteurs aujourd'hui 0
Visiteurs max par jour: 0


 | © Emile Mourey 2006 |