Google Translator :
EMourey
Menu principal
Accueil
Articles
Témoignages
Bibliographie
Nous contacter
Rechercher
Liens
Sites d'intérêt
Stage innovant de chant choral
 
Armures, vêtements, bijoux, livres, jeux liés au monde médiéval
 
par Roger Chaudron. Evocation d'une période cruciale, d'événements vécus par l'auteur. 
 
Découvrez les sites naturels et architecturaux de la Bourgogne du Sud

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite pour vous tenir au courant des derniers développements



Open Source
Syndication
Identification
Commander en ligne
Accueil arrow Articles arrow Index arrow Ma lecture de la Bible arrow Bibracte et les manuscrits de la Mer Morte
Bibracte et les manuscrits de la Mer Morte Version imprimable E-mail
Appréciation des utilisateurs: / 9
FaibleMeilleur 
Index de l'article
Comprendre les évangiles
Ouvrir le débat
Reconnaître leur erreur

I - Les évangiles doivent être compris "autrement"

Lorsqu'en 1947, un berger bédouin de la tribu de Ta'amireh découvrit dans une grotte de Wadi Qumran les fameux manuscrits de la mer Morte, ce fut un coup de tonnerre dans le monde judéo-chrétien. Et en effet, c'était une importante découverte, d'une part parce que les textes de l'Ancien Testament se trouvaient vérifiés d'une façon éclatante par des documents d'époque antique, et parce que d'autre part, on crut un instant que les Esséniens avaient déjà porté sur leurs rouleaux ce que le Christ allait révéler plus tard.

Cinquante ans se sont écoulés depuis, cinquante ans d'interrogations, de lenteurs plus ou moins bien justifiées et parfois de polémiques. Aujourd'hui, au moment où les médias parlent encore de mystère ou d'énigme, toutes les cartes sont pourtant sur la table, tout peut s'expliquer. Aura-t-on le courage d'assumer les conséquences de nos découvertes? 

Que l'on rende tout d'abord hommage à la mémoire des érudits qui, tel M. André Dupont-Sommer, ont consacré une partie de leur vie à reconstituer et à déchiffrer ces textes d'un autre âge.

Pour retrouver la clef de l'énigme, deux chemins s'offraient aux chercheurs. Il y avait le travail de plus en plus fouillé sur les textes eux-mêmes. C'est ce chemin que le professeur Robert Eisenman a amené pratiquement à son terme en montrant d'une façon irréfutable les points de convergence entre le christianisme naissant et certains manuscrits. Mais il y avait aussi un autre chemin: celui qui consiste à remonter l'histoire de notre pensée chrétienne jusqu'à sa source messianique, c'est-à-dire jusqu'au prophète Isaïe, mais en s'attardant particulièrement à la période charnière d'avant et d'après J. C.. C'est ce chemin que j'ai suivi. Or, ce chemin passait par le site de Bibracte.

Il faut le reconnaître franchement - et cela devant l'opinion publique - c'est un scandale archéologique européen d'avoir placé au Mont Beuvray, dans les forêts du Morvan, le site de la prestigieuse capitale des Gaules: Bibracte. En faisant du Mont Beuvray la référence du monde celtique, c'est toute notre histoire antique qui s'en est trouvé faussée. Mais en plaçant Bibracte au Mont-Saint-Vincent, au centre de la Bourgogne du Sud, notre Histoire retrouve une logique implacable. Les fresques du temple de Gourdon, les splendides cathédrales ou basiliques d'Autun et de Vézelay - sur lesquelles nos contemporains se sont complètement fourvoyés - nous révèlent ce judaïsme messianique qui est venu féconder la Gaule au début de notre ère, ainsi que son langage "essénien". Et dans le plus important chapiteau de son vieux temple, la ville judaïque de Chalon-sur-Saône nous montre le messie du ciel annoncé par les textes qumraniques.

Alors, voici que les évangiles s'éclairent, s'expliquent, et que la raison peut se remarier enfin avec la foi.

Il est vrai que le problème n'était pas simple. Pour l'expliquer, qu'on ne s'étonne s'il m'a fallu plus de dix ans et écrire sept volumes.

Non! Jésus de Nazareth n'est pas venu sur terre comme l'affirment avec de plus en plus de certitudes nombre de publications qui fleurissent sur les rayons des libraires. Le Christ est né dans l'évolution d'une idée d'espérance, une idée qui a porté ses fruits mais qu'il faut aujourd'hui comprendre dans sa vérité si on ne veut pas voir notre Église retourner au pharisianisme et notre Humanité à l'infantilisme.

Les manuscrits de la mer Morte s'inscrivent en lettres de feu sur cette ligne d'évolution. En cette fin de millénaire, puissent les hommes qui se croyent intelligents faire l'effort de compréhension qui leur permettra de remonter par le chemin compliqué de l'Histoire jusqu'aux origines de la pensée! Puisse cette réflexion leur servir sur le chemin de l'avenir! C'est le voeu que je formule en ce jour du 1er janvier de l'année 1997.

Mer Morte
agrandir l'image
 

Croquis extrait de
Histoire de Bibracte, Dieu rayonnant, de Jean
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 



 

Commander en ligne


Recherche Avancée


Lister Tous les Produits
Voir le panier
Votre panier est actuellement vide.
Livres de l'auteur
BookCoverAnimation


Recherche Avancée
Visiteurs hier 0
Visiteurs aujourd'hui 0
Visiteurs max par jour: 0


 | © Emile Mourey 2006 |