Google Translator :
EMourey
Menu principal
Accueil
Articles
Témoignages
Bibliographie
Nous contacter
Rechercher
Liens
Sites d'intérêt
Stage innovant de chant choral
 
Armures, vêtements, bijoux, livres, jeux liés au monde médiéval
 
par Roger Chaudron. Evocation d'une période cruciale, d'événements vécus par l'auteur. 
 
Découvrez les sites naturels et architecturaux de la Bourgogne du Sud

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite pour vous tenir au courant des derniers développements



Open Source
Syndication
Identification
Commander en ligne
Articles associés

Accueil arrow Articles arrow Index arrow Mon histoire de la Gaule arrow Monnaies gauloises du Mt Beuvray
Monnaies gauloises du Mt Beuvray Version imprimable E-mail
Appréciation des utilisateurs: / 13
FaibleMeilleur 

Lettre à Mme K. Gruel

Au sujet des monnaies gauloises du mont Beuvray

Madame,

Il est écrit dans un livre que vous avez certainement lu que lorsque des réunions de travail se tiennent, probablement au Centre archéologique européen, il arrive que l'on fasse des plaisanteries aux dépens d'historiens qui auraient découvert... un nouvel Uxellodunum... une nouvelle Gergovie... ou...info. Permettez-moi d'aborder la question avec un peu plus de gravité.

C'est l'histoire d'un château qui menaçait ruines. Comme je voulais attirer l'attention de l'opinion par la rédaction d'une notice historique le concernant, j'ai été amené à reprendre le Gaffiot de ma jeunesse et à me replonger dans les Commentaires de Jules César sur la guerre des Gaules. C'est en retraduisant certains passages que je me suis aperçu que mes prédécesseurs avaient commis de graves erreurs de traduction et d'interprétation. Cela concerne le mont Beuvray. 

Devant les difficultés que j'ai rencontrées dès le début pour faire partager mes doutesinfo, notamment au sein de ma société d'histoire et d'archéologie, je me suis vite rendu compte qu'il n'y avait qu'une seule solution pour que l'on prenne mon argumentation au sérieux : la mettre par écrit. N'ayant pu obtenir le soutien du ministère de la culture de l'époqueinfo, j'ai publié, moi-même, mes ouvrages à partir de 1992.

Contrairement à ce que j'espérais, mes mises en garde n'ont pas été entendues, ni par la presse, ni par le ministère de la Culture, ni par MM. Goudineau et Guichard qui n'ont jamais répondu aux lettres que je leur ai envoyées.

Aujourd'hui, ces deux hauts responsables ont durci leurs positions, poussant l'archéologie française et notre histoire antique au paradoxe : La Gaule, ça n'est rien, ça n'existe pas... Au regard d'autres ennemis de Rome, Vercingétorix fait piètre figure. Il n'a pas de personnalité...info. Et, comme au temps de Rome qui célébrait le triomphe de ses généraux victorieux au retour des champs de bataille, voici qu'une revue fait paraître un étonnant panégyrique intitulé "Christian Goudineau, le Gaulois magnifique"info.

Que M. Goudineau veuille casser la vieille image du barbare gaulois, je suis d'accord avec lui, mais pas au prix du dénigrement de nos personnages historiques et de nos lieux de mémoire.

Après l'abandon de la thèse de Montmort où Bulliot situait le lieu de la défaite des Helvètes et des Boïens, MM. Goudineau et Vincent Guichard se sont retranchés derrière les deux seuls arguments qui leur restent pour défendre la thèse de Bibracte au mont Beuvray : 1° les importants débris d'amphores et 2° la grande quantité de monnaies exhumées.

En ce qui concerne les importants débris d'amphores, j'ai expliqué dans mon site internet que cela ne pouvait se comprendre que par le fait du passage au mont Beuvray d'une importante troupe militaire (les Germains d'Arioviste), puis d'une population boïenne en cours d'émigration qu'il a fallu ravitailler. Ceci va dans le sens de ma thèse "mont Beuvray/Gorgobina", site stratégique de première importance, premier objectif de Vercingétorix dans sa guerre contre les Romains. Preuve supplémentaire de la présence des Germains au mont Beuvray, la fameuse bataille de Magetobriga citée également par César mais aussi par Cicéron, qui les opposa aux Gaulois, et que je situe au pied de la hauteur, à Mesvres ... localité antique plusieurs fois citée dans les chartes sous le nom de Magobriuminfo.

Quant à l'importante quantité de monnaies retrouvéesinfo - c'est là le principal objet de ma lettre - je me permets d'attirer votre attention (bien que ce ne soit qu'un aspect du problème).

En effet, en appliquant la méthode des cercles de répartition de M. Colbert de Beaulieu, on est bien obligé de constater que malgré les fouilles intensives et extensives menées au mont Beuvray, le centre du cercle considéré semble être encore sur Chalon. Et vous-même avez remarqué, au mont Beuvray, l'absence de monnaies éduennes en or ainsi que la faible représentation de la province romaine de Transalpineinfo, ce qui ne manque pas d'étonner pour une Bibracte dont on connaît les liens commerciaux privilégiés qu'elle entretenait avec Rome.

En outre, l'exemple d'Alésia nous enseigne que les pertes de monnaies sont beaucoup plus importantes dans une bataille de siège que dans la vie de tous les jours, surtout quand la ville est prise et les habitants massacrés. Gorgobina ayant été assiégée deux fois et prise au moins une fois d'après les Commentaires, il faut en tenir compte. Enfin, vu les dépôts d'offrandes de la fontaine Saint-Pierre, on peut se demander si le mont Beuvray n'était pas un site sacré pour les Celtes, comme l'était l'Olympe pour les Grecsinfo. Dans cette hypothèse, sachant d'autre part que les Gaulois brûlaient leurs morts sur ce genre de sites et qu'il jetaient des pièces de monnaie dans le bûcher, il est tout à fait normal qu'on en trouve davantage au mont Beuvray qu'au Mont-Saint-Vincent, pourtant vraie capitale du pays éduen.

Par ailleurs, il est étonnant de constater que les zones de répartition de la monnaie courante, les potins, ne s'inscrivent pas dans les cercles de M. Colbert de Beaulieu, mais s'étirent le long des grands couloirs de pénétration que sont, en particulier, les fleuves. N'aurions-nous pas là une intéressante illustration d'un effort de colonisation/civilisation à faciès monétaire qui aurait succédé, tout en s'étalant dans le temps, à un effort de conquête ? les potins à la grosse tête succédant à un effort de conquête depuis Bibracte (Mont-Saint-Vincent) en direction des sources du Danube, en passant par la trouée des lacs suissesinfo, les potins à la tête diaboliqueinfo succédant à un effort de conquête depuis Gergovie (Le Crest) en descendant le cours de la Loire. Enfin, les potins au personnage courant pourraient s'expliquer par l'apparition en Gaule belge d'une troisième puissance dont l'alliance avec la puissance éduenne sous la double autorité de Divitiac est attestée dans les Commentaires de César avant la guerre des Gaulesinfo Ainsi interprétés, ces trois types de potins confirmeraient l'existence des trois puissances dont parle César: la puissance éduenne, la puissance arverne, et la puissance belge.

A noter que dans les deux premiers types de potins, c'est le taureau qui prédomine sur le revers, souvent même stylisé à l'extrême. Or le taureau, avant d'être grec ou marseillais, était un vieux symbole punique, voire phénicien, voire sumérien. Or, que dit Diodore de Sicile? qu'Alisum/Alésia, autrement dit Bibracte/Nuerax/Mont-Saint-Vincent, aurait été fondée par les habitants de Tyr.

Le poète Pindareinfo ajoute que les sources du Danube étaient pour les Hyperboréens (nom poétique des Celtes, habitants du Mont-Saint-Vincent) ce qu'était le Nil pour les Ethiopiens. Ces deux témoignages importants confirment ce que j'ai dit précédemment : "un effort de conquête d'origine phénicienne depuis Bibracte (Mont-Saint-Vincent, ville des Celtes) en direction des sources du Danube".

Bibracte au Mont-Saint-Vincent, voilà ce qui pourrait être la "clé" qui permettra, demain, à la numismatique et à l'archéologie de se remettre en question et de progresser.

Dans l'attente de votre réponse, veuillez agréer, Madame, l'expression de mes hommages respectueux.

 

Commentaires ....


1. Nice site, keep up! Thank You.
Rédigé par Bill. 13-12-2006
URL : Nice site, keep up! Thank You.
E-mail: main at yandex.com
Nice site, keep up! Thank You.

Attention:
Il faut vous connecter avant de pouvoir ajouter un commentaire...

Ecrivez votre commentaire ici (accepte les balises html):

Titre
Ecrit par (optionnel)
URL  (optionnel)
E-mail (optionnel)
 

Commander en ligne


Recherche Avancée


Lister Tous les Produits
Voir le panier
Votre panier est actuellement vide.
Livres de l'auteur
BookCoverAnimation


Recherche Avancée
Visiteurs hier 0
Visiteurs aujourd'hui 0
Visiteurs max par jour: 0


 | © Emile Mourey 2006 |