Google Translator :
EMourey
Menu principal
Accueil
Articles
Témoignages
Bibliographie
Nous contacter
Rechercher
Liens
Sites d'intérêt
Stage innovant de chant choral
 
Armures, vêtements, bijoux, livres, jeux liés au monde médiéval
 
par Roger Chaudron. Evocation d'une période cruciale, d'événements vécus par l'auteur. 
 
Découvrez les sites naturels et architecturaux de la Bourgogne du Sud

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite pour vous tenir au courant des derniers développements



Open Source
Syndication
Identification
Commander en ligne
Accueil arrow Articles arrow Index arrow Mon histoire de la Gaule arrow Mont Beuvray - Bibracte, le scandale !
Mont Beuvray - Bibracte, le scandale ! Version imprimable E-mail
Appréciation des utilisateurs: / 7
FaibleMeilleur 

RAPPELEZ-VOUS! Cela ne date que d'hier! Le Président de la République venait chercher sur ce site son inspiration pour conduire les affaires de la France. 

Érudits, ministres, personnalités de tous bords et de tous horizons ont gravi la pente morvandelle jusqu'au monument que la Société éduenne a élevé à la mémoire de Jacques-Gabriel Bulliot, l'auteur de la thèse de Bibracte au mont Beuvray.

RAPPELEZ-VOUS!... le repas de 700 couverts... la grande cuvée celtique... les millions de subvention!

Ce jour-là, la France officialisa un site avant que les fouilles archéologiques, programmées sur dix ans, ne livrent leur verdict.

L'attachement romantique de François Mitterrand pour le Morvan et pour les origines de notre histoire n'est pas en cause. Il s'est d'ailleurs expliqué dans une interview accordée au journal Le Monde dans la dernière année de sa vie. Après avoir souligné l'importance, pour l'homme politique, d'acquérir une culture historique, il a rejeté, toutefois, sur l'historien la responsabilité de l'interprétation.

François Mitterrand venait, en effet, d'être prévenu que le mont Beuvray n'était pas Bibracte mais Gorgobina où Jules César installa les Boïens après la victoire qu'il remporta sur eux et sur les Helvètes.

Les écrits du Grec Strabon ne pouvaient pas être plus clairs, les ouvrages récemment publiés de Jean l'ont démontré sans aucune ambigüité: Bibracte... c'était... c'est le Mont-Saint-Vincent.

QU'ILS RECONNAISSENT AU MOINS LEUR ERREUR, ceux qui ont risqué avec autant de légèreté - à la face de l'Europe - notre prestige national! Avaient-ils vérifié sérieusement la traduction des textes anciens? Avaient-ils demandé le concours de spécialistes militaires pour interpréter sur le terrain le texte de César?

Dans cette affaire "publique" hautement symbolique, que pensent, que font nos élus? Pourquoi le Ministre de la Culture ne leur communique-t-il pas le bilan des fouilles et la conclusion des experts?
 
  LES ÉLECTEURS VEULENT LA VÉRITÉ,  
  LES CONTRIBUABLES, LA TRANSPARENCE !
 

 

Attention:
Il faut vous connecter avant de pouvoir ajouter un commentaire...

Ecrivez votre commentaire ici (accepte les balises html):

Titre
Ecrit par (optionnel)
URL  (optionnel)
E-mail (optionnel)
 

Commander en ligne


Recherche Avancée


Lister Tous les Produits
Voir le panier
Votre panier est actuellement vide.
Livres de l'auteur
BookCoverAnimation


Recherche Avancée
Visiteurs hier 0
Visiteurs aujourd'hui 0
Visiteurs max par jour: 0


 | © Emile Mourey 2006 |